Un premier festival de culture japonaise à la Polyvalente des Baies les 26 et 27 avril 2024

12 mars 2024

Baie-Comeau, le 12 mars 2024 – La Polyvalente des Baies de Baie-Comeau sera l’hôte, les 26 et 27 avril prochains, du Yabaïcon, le premier festival de culture japonaise sur la Côte-Nord. L’événement prendra la forme d’un rassemblement amical et convivial regroupant des activités variées visant à rejoindre un large éventail de clientèle.

C’est à la suite de leur participation à une convention de culture japonaise à Québec l’an dernier que les membres et les responsables du Yabaï Club de la Poly des Baies ont eu l’idée de prendre le relais et d’organiser un événement de ce genre ici sur la Côte-Nord. L’objectif du Yabaïcon est d’offrir aux amateurs de culture japonaise un lieu d’échange, de partage et de rassemblement, mais aussi de faire connaitre la culture japonaise à un public plus large tout en permettant aux élèves du Yabaï Club de partager leurs connaissances.

L’événement poursuit donc un triple objectif d’information, de sensibilisation et de valorisation. « Il y aura vraiment plusieurs activités pour rejoindre une clientèle la plus large possible. Tu n’es pas obligé de tout aimer, mais tu peux t’identifier davantage à un volet et en découvrir d’autres par la même occasion », souligne l’une des responsables et instigatrices du Yabaï Club et du Yabaïcon, l’enseignante Catherine Basque.

Une programmation variée
Les organisateurs de la première édition du Yabaïcon ont élaboré une programmation variée offrant vraiment de tout, pour tous les goûts. Des ateliers de coiffure inspirés des modes japonaises populaires dans le quartier fashion Harajuku, au Japon, offerts par l’artiste multidisciplinaire Amélie Brière, des ateliers sur la mode Lolita par la créatrice de contenu Tomyo Ichigo, des ateliers sur l’histoire du Japon et les samouraïs par le passionné enseignant Charles-Olivier Caron et des ateliers sur la façon de bien se préparer pour un voyage au pays du soleil levant dispensés par l’artiste peintre originaire du Japon Kazumi Furukawa seront notamment offerts tout au long de l’événement.

Des activités payantes de cuisine (« Pimp ton Ramen ») et de crochet japonais pour débutants et avancés seront aussi à l’ordre du jour tout comme une salle de jeux vidéo, un local mettant en vedette les animés japonais, sans oublier les Pokémon et la présence de Yannick Tremblay, aussi connu sous le nom de Champion d’Arène Capitaine Smog, qui partagera sa connaissance et ses tactiques au sujet des jeux de la franchise Pokémon. Un défilé-concours « Cosplay » regroupant des gens costumés figurera aussi à la grille-horaire du samedi après-midi.

Une table marchande regroupant notamment les créations du Yabaï Club, la Librairie A à Z, l’entreprise Nakama Thé et la boutique du Collectionneur sera aussi disponible sur place tout comme un marché aux puces permettant aux amateurs de culture de japonaise de louer une table pour vendre ou échanger à faible coût des mangas, des accessoires, des figurines ou des vêtements liés à la culture japonaise.

Le Yabaï Club
Regroupés depuis deux ans au sein d’un club de lecture manga offert en parascolaire, des élèves ayant un fort sentiment d’appartenance à ce groupe ont manifesté, l’an dernier, leur volonté d’amener ce projet à un autre niveau en apprenant le japonais et en participant à une convention sur le Japon à Québec. Avec le support des enseignantes Catherine Basque, Anouk Lamontagne et d’une intervenante du Carrefour jeunesse-emploi, ils ont donc mis sur pied le Yabaï Club, qui signifie le club unique, qui sort de l’ordinaire en japonais, une appellation que les jeunes apprécient, eux qui se considèrent comme uniques et marginaux dans l’école en raison de leur style, leur passion et leurs ambitions.

Pour récolter les sous nécessaires à la concrétisation de leur projet, ils ont eu l’idée de mettre leur esprit créatif à profit en créant et vendant notamment des bijoux et des décorations d’intérieur inspirés du thème des mangas et de la culture japonaise. Leur kiosque de vente a rapidement gagné en popularité et leur production s’est largement diversifiée, s’étendant même à des médiums peu conventionnels dont la résine époxy.

Cette année, le Yabaï Club compte une quarantaine d’élèves dont un noyau plus actif et assidu de quelque 25 jeunes. Les membres poursuivent leurs activités amorcées l’an dernier dont l’apprentissages du japonais et s’impliquent activement dans la préparation du Yabaïcon.

La programmation détaillée du Yabaïcon et les modalités de participation seront progressivement dévoilées sur les médias sociaux au cours des prochaines semaines. Il sera également possible de réserver pour certains volets de l’événement et de se procurer à l’avance des bentos, des boîtes à lunch santé japonaises, par le biais de la plateforme en ligne La Fabrique à projets.

-30-

Source :          Patricia Lavoie
Régisseuse aux communications
Centre de services scolaire de l’Estuaire
418 589-0806, poste 4860
patricia.lavoie@cssestuaire.gouv.qc.ca